• Black Facebook Icon

LA BETE A DEUX DOS OU

LE COACHING AMOUREUX

 
1/5

THEATRE

Ne perdons pas de vue nos origines ! La bête à deux dos ou le coaching amoureux a pour vocation la découverte ludique de l’animalité qui est en chacun de nous. Pour commencer, c’est une femme qui prend les choses en main puisque selon l’auteur « depuis Darwin, on le sait, c’est la femelle qui choisit le mâle ». Le ton est énergique, sans pitié et réanime nos capacités amoureuses grâce à un véritable cours d’observation et de remise en forme. Il entraîne, dans tous les sens du terme, l’adhésion des spectateurs.

Dans un marathon amoureux drôle et tonique, un coach fait face au filet qui sépare symboliquement les spectateurs, comme les deux corps d’une parade amoureuse. L’actrice se dénommant elle-même « cochère de l’amour » s’essaie à une nouvelle discipline très en vogue : le coaching amoureux, nouvel espoir de l’homo erectus en mal d’amour.

 

Si le spectacle croque goulûment notre part animale, il déclenche surtout la bonne humeur grâce aux tentatives de cette « cochère » maladroite. Pour cette préparation méthodique à l’amour fou, Angélique Clairand, seule en scène, signe une performance d’actrice emballante !

Extraits de presse

" La pièce dont nous allons vous entretenir, au titre à rallonge et volontairement énigmatique, gagne vraiment à être découverte directement dans la salle de théâtre, sans aucune information préalable et sans a priori. Aussi devrions-nous nous contenter de vous la recommander vivement, sans rien vous en dévoiler (...) Un vrai spectacle interactif, avec sa part d’impro. A savourer entre amis de préférence ! "

TTT - La Théâtrothèque

" Un texte savoureux qu'Angélique Clairand sert avec talent et une mise en scène subtile. Trois ingrédients qui tiennent le spectacteur sur le fil, ne tolèrent aucune vulgarité, gardent le public sous le charme"

Le Dauphiné Libéré

" Le texte de Yannick Jaulin fait référence aux grands mythes antiques, aux poèmes courtois, à certaines tragédies classiques et au comportement amoureux des animaux, qui nous éclairent sur la stratégie du choix du partenaire, sur la parade amoureuse et sur l’accouplement.(...)

Angélique Clairand, la comédienne, a le don de se métamorphoser, tel un caméléon : elle campe d’abord une dynamique « cochère » sportive, mal attifée dans un jogging XXL, qui « professionnalise le rôle de la meilleure copine ». Elle est là pour nous aider. Elle a le talent de faire participer les spectateurs dans un jeu de questions-réponses. Elle écoute leurs suggestions et les utilise savamment pour revenir à son propos. Peu à peu, le public est appelé à participer davantage, à venir sur scène, à danser même. Pour aborder le thème de la stratégie amoureuse, elle va jusqu’à se transformer en une superbe jeune femme sexy. C’est un moment plein de beauté et d’humour  (...)

La pièce n’est jamais vulgaire. On rit beaucoup, on observe « l’autre camp » et ses réactions. La mise en scène et la présence de la comédienne font qu’on n’a pas envie de s’en aller. On attend Angélique à la sortie, pour lui sourire, lui parler."

 

Camille Vivante, Les Trois Coups