• Black Facebook Icon
1/8

DE L'EVE A L'EAU

 

Eric Massé et Angélique Clairand, concepteurs et co-directeurs artistiques de la Compagnie des Lumas, abordent un cycle de recherches autour de la thématique de la « rupture sociale » et la « névrose des classes** » à partir de romans, d’essais sociologiques et de leurs propres témoignages.

Leur création De l'Eve à l'Eau écrite à quatre mains en français et parlange (langue poitevine) aborde les problématiques propres aux transfuges de classe, à l’émancipation de la servitude, au passage entre les langu(ag)es de la vie rurale à la vie urbaine.

Eve est une ancienne agricultrice perdue dans les prairies de sa mémoire. Sa fille, diplômée de l’enseignement supérieur, s’est émancipée de son milieu d’origine en le reniant. Pour communiquer avec sa fille, Eve n’a plus que les mots de la langue rurale de son enfance, aujourd'hui moribonde – le parlange. Autour d’elle, des hommes et des femmes enquêtent, inventent et font ressurgir langues et langages : wolof, français, anglais...Toutes et tous parlent d’un même trouble : sentiment d’imposture, mélange de honte et de fierté, peur de passer pour un « plouc »... Et tous sont mus par une même force : la revanche.

 

* "Eve" signifie "eau" en parlange

**La névrose des classes est une expression forgée par Vincent de Gauléjac (sociologue clinicien). Elle désigne cette structure psychique particulière qui touche les individus dont la promotion sociale, à travers l‘école notamment, a été vécue douloureusement.

Cycle Déchirures Sociales

Eric Massé et Angélique Clairand poursuivent un parcours autour de la thématique de la rupture sociale et de l'exclusion, avec le cycle Déchirures Sociales.

Imaginé et coordonné par la Compagnie des Lumas, Déchirures Sociales réunit une série de propositions transversales et transdisciplinaires avec :

- Une création : Angélique Clairand et Eric Massé écrivent pour janvier 2019 une pièce de théâtre à quatre mains : De l’Eve à l’Eau. Nés dans des familles rurales de l’Ouest de la France, Angélique Clairand et Eric Massé vivent depuis leurs origines communes un sentiment d’exclusion. Ils éprouvent le besoin d’acquérir « culture et langage » pour s’émanciper de leurs propres paysages d’enfance.

- Une création partagée, Par-chemins, SagaLocale

Un projet mené grâce au soutien du Pôle Action culturelle et Territoriale de la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes et Annonay Rhône Agglo en Scènes

Angélique Clairand et Eric Massé s’immergent cette fois dans le milieu ouvrier et dans l’épopée de deux entreprises à la fois fleurons et témoins historiques des évolutions locales et mondiales : Canson et Iveco Bus.

 

Dès 2018, ils rencontrent et interviewent des ouvriers de ces entreprises pour saisir l'impact de leurs vies professionnelles sur leurs histoires intimes et leurs langages. Ces interviews qui resteront anonymes, seront une source d’inspiration pour le travail d’écriture qui aboutira en mars 2019 à une création mêlant au plateau plusieurs interprètes de De l’Eve à l’Eau, des ouvriers de ces usines et des habitants ayant une pratique amateure. Par chemins, sagalocale sera présentée à la suite d’une résidence de création et simultanément à De l’Eve à l’Eau offrant ainsi une synergie et une circulation des publics.