• Black Facebook Icon
Angélique_Clairand__Olivier_Allard.jpg

ANGÉLIQUE CLAIRAND

 

Originaire d’une famille d’agriculteurs vendéens, elle suit des études de Lettres Modernes et d’art dramatique au Conservatoire de Nantes. Elle intègre par la suite l’École de la Comédie de Saint-Étienne où elle travaille avec Ludovic Lagarde, Robert Cantarella, Alexandre Del Perugia, Dusan Jovanovic, Lucien Marchal… Plus tard, elle obtient le concours de l’école des maîtres, formation internationale itinérante pour de jeunes artistes européens où elle travaille sous la direction de Jacques Lassalle, Eimuntas Nekrosius et Massimo Castri.

 

Par la suite, elle est comédienne dans des mises en scène de Karelle Prugnaud et Richard Brunel au Théâtre National de la Colline ; au Théâtre Gérard Philippe de Saint Denis sous la direction de Stanislas Nordey, Robert Cantarella, Fréderic Fisbach, Annie Lucas et Renaud Herbin. Elle travaille à la Comédie de Saint-Etienne dans une mise en scène de Jean-Claude Berutti. A l’international, elle joue avec Gilles Pastor lors de l’année de la France au Brésil au teatro M. Gonçalves à Salvador de Bahia et au théâtre du Point Du Jour. Dans un désir d’être au plus proche de publics ruraux, elle tourne chaque année des spectacles en tournées décentralisées à la Comédie de Valence CDN Drôme Ardèche ; la Garance, Scène nationale de Cavaillon ; la maison des arts de Thonon les Bains…

 

Dans un esprit de recherche et dans un désir de projets plus proches de son identité, elle fonde en 2000 avec Eric Massé la Compagnie des Lumas. Elle conçoit et travaille dans chacun des cycles en tant que comédienne, metteuse en scène ou auteure. Dernièrement, elle a joué dans Tartuffe nouvelle ère, dans Malentendu d’après Bertrand Leclair (spectacle en français et LSF). Elle a mis en scène et adapté avec Eric Massé un cycle sur l’écriture autofictionnelle de Raymond Federman dont Amer Eldorado accueilli au théâtre du Point du Jour. Elle a été auteure et comédienne dans le Pansage de la langue (spectacle en français et parlange). Elle est conceptrice de spectacles interrogeant des phénomènes d’actualité dans lesquels elle joue plus d’une centaine de représentations comme La bête à deux dos ou le coaching amoureux de Yannick Jaulin et Tupp’ ou la coupeuse de feu de Nasser Djemaï.

La plupart des ses spectacles sont soutenus par la Comédie de Valence, CDN Drôme-Ardèche ; la scène nationale 61 ; la Comédie de Saint-Etienne, CDN ; la Halle aux Grains, scène nationale de Blois, l’ONYX, scène conventionnée de Saint-Herblain ; Le Nombril du Monde de Pougne-Hérisson, l’Amphithéâtre de Pont-de-Claix ; le théâtre de Cusset…

Par ailleurs, elle met en espace les concerts spectacles de La petite sirène d’Andersen avec Natalie Dessay et l’Ensemble Agora à l’Opéra de Lyon et à l’Opéra comique ; Peer Gynt d’Edvard Grieg d’après H. Ibsen avec Didier Sandre et les musiciens de l’Orchestre National de Lyon aux Célestins ; Les sentiers de la tourmente avec Yannick Jaulin et L’Auvergne Imaginée au théâtre de Riom.

 

Membre du premier collectif artistique de la Comédie de Valence, elle a travaillé sous la direction de Richard Brunel dans Les criminels de Ferdinand Bruckner, Le silence du Walhalla et Ghost Hôtel d’Olivier Balazuc ainsi que dans Tribunes politiques. Au sein du festival Ambivalence, elle a mis en scène Thierry Thieû Niang dans Le blues de Bruce Lee de Lancelot Hamelin.

 

Elle place la rencontre humaine au centre de sa pratique artistique en tentant en permanence de relier l’être, sa présence vraie et son corps en mouvement. En poursuivant ses recherches sur le jeu, la mise en scène et sa transmission, elle obtient son Diplôme d’Etat Théâtre et devient praticienne de la Méthode FeldenkraisTM.

 

La saison 18/19, elle créera en tant qu’auteure, metteuse en scène et comédienne à la Comédie de Valence et avec Eric Massé De l’Eve à l’Eau après des résidences au centre culturel de la Ricamarie, à la Chartreuse de Villeneuve les Avignon et aux Subsistances de Lyon.

 

Cette même saison, La Compagnie sera en résidence à Annonay Rhône Agglo en Scènes.

ERIC MASSE 

Après une formation d’acteur au CNR de Bordeaux et à l’Ecole de la Comédie de Saint-Etienne (sous la direction de Robert Cantarella, Adel Hakim, Ludovic Lagarde…) il joue dans des créations atypiques croisant les arts mises en scène par Agnès Coisnay, Dusan Jovanovic, Hervé Dartiguelongue, Sophie Le Garroy, Eva Doumbia, D’de Kabal, Nathalie Veuillet, le collectif des Bouffons de Luxe, Richard Brunel et le collectif artistique du CDN de Valence.

 

Parallèlement, il fonde en 2000 à Saint-Etienne la compagnie des Lumas avec Angélique Clairand. Ensemble, ils inventent des rapports singuliers avec le public, l’intégrant dans leurs espaces de jeu (théâtre, appartement, usine, maison d’arrêt, hôpitaux psychiatrique, cinéma...). Leurs projets iconoclastes mêlent comédiens, danseurs, vidéastes, musiciens, chanteurs, auteurs compositeurs et photographes. En 2002, il intègre l’Unité Nomade de Formation à la Mise en Scène au CNSAD de Paris : formation au TNS, au Festival d’Art Lyrique d’Aix en Provence, stages avec Jean-Pierre Vincent, Kristian Lupa (à Cracovie),...

 

Comme acteur et metteur en scène, il travaille également à l’international, comme aux États-Unis (St Louis), en Slovaquie (Kozice – capitale européenne 2013), au Maroc (Meknès et Fès), en Chine. En 2010, il est lauréat de la Villa Médicis Hors les Murs et effectue une résidence au THAV (Taipei – Taïwan) où il est invité à nouveau en 2011. En 2013, dans le cadre du Festival Croisement, il joue à Pékin avec le collectif artistique de la Comédie de Valence, dans un projet original en chambre d’hôtel : Room in town. Depuis 2015, avec Mujer vertical qui interroge l’identité féminine à travers le monde, les cultures et les conflits, il crée des pièces collectives in situ en Guinée Equatoriale et en Colombie (Année Croisée).

 

Il poursuit un travail allant de l’écriture à l’adaptation. Après plusieurs stages d’écriture et un désir de porter à la scène des matériaux non théâtraux, il multiplie les propositions : pièces déambulatoires (Metamorphosis et Carton village à Taipei), battles entre auteurs classiques et slameurs (Slave’s Island, Light Spirit…), montage de textes littéraires et de témoignages autour de l’émancipation féminines (Femme verticale) et des adaptations au plateau et en LSF de romans de Véronique Poulain et Bertrand Leclair. Il co-adapte 5 romans de Raymond Federman avec Angélique Clairand, dont Amer Eldorado avec une troupe de jeunes comédiens menée par Pio Marmaï tous sortis de l’école de Saint-Etienne.

Actuellement, à la Chartreuse de Villeneuve les Avignons, il co-écrit avec Angélique Clairand De l’Eve à l’Eau, une autofiction en français et en patois poitevin autour des transfuges de classes.

 

Depuis 2010, Eric Massé poursuit son travail d’acteur et de metteur en scène en particulier avec deux collectifs d’artistes dont celui de la Comédie de Valence et celui de la Scène Nationale 61.

Après une résidence au Théâtre de la Renaissance – Oullins Grand Lyon de 2016 à 2018, la Compagnie sera en résidence à Annonay Rhône Agglo en Scènes en 2018/2019.

 

Ses projets ont été régulièrement  soutenus par la Comédie de Saint-Etienne - CDN, les Subsistances de Lyon, les Scènes du Jura - Scène nationale, Les Célestins, le théâtre de Villefranche, la Mouche de Saint Genis Laval, le Théâtre d’Aurillac, le Théâtre de Cusset, le Dôme Théâtre d’Albertville, l’Amphithéâtre de Pont de Claix, l’Echappée de Sorbiers, le CDN de Montreuil, le Théâtre National de Nice - CDN, la Scène nationale de Blois, le Kiasma de Castelnau-le-lez, la Scène nationale de Cavaillon, l’ONYX de Saint Herblain, Scène nationale de Clermont-Ferrand, le Théâtre du Parc d’Andrézieux Bouthéon, La Maison des Arts de Thonon les-Bains, le Théâtre de Bourg-en-Bresse, Espace Paul Jargot de Crolles, Scène Nationale de Château-Gontier, Scène nationale de Mâcon, Scène nationale de Niort, Auditorium/Orchestre national de Lyon, Centre culturel de la Ricamarie, théâtre Jean Vilar de Montpellier, Théâtre de la Croix Rousse…